Notre projet dans la vallée du Gier

En version image téléchargeable pour Facebook :

En version PDF : http://idealiste.fr/blog/wp-content/uploads/2020/01/191211_article_aurore.pdf

Certains d’entre vous vont sûrement nous dire « mais qu’est-ce que c’est un supermarché coopératif ? ». Cet article devrait donc vous aider à y voir plus clair.

Ce concept date des années 70 où il débuta aux Etats-Unis (le Park Slope Food Coop (PSFC), supermarché historique qui compte aujourd’hui 16000 membres. En France, ce sont 30 structures qui se sont montées dont La Fourmilière à St Etienne qui date d’avril 2019 (allez voir leur site pour vous faire une idée : http://coop-lafourmiliere.fr/ ) : comptant aujourd’hui 500 m2, elle est passée de 350 coopérateurs/trices à 580 et 800 références de produits à 2300 en 6 mois. A présent, il est temps de couvrir la vallée du Gier !

Le concept est assez simple : il s’agit d’une structure dans laquelle on retrouve des produits de qualité, sélectionnés dans le respect d’une production locale lorsque c’est possible. Et faire partie d’un supermarché coopératif c’est à la fois être copropriétaire, bénévole et client :

  • Les coopérateur/trices deviennent propriétaires avec l’acquisition d’une part du magasin comme droit d’entrée : à noter qu’il dépend des moyens nécessaires à la mise de fond (local, matériel, chambre froide…). Pour vous donner un ordre d’idée, La Fourmillière à St Etienne demande un droit d’entrée de 80€ qui sera rendu au coopérateur s’il souhaite en sortir. Il s’agit davantage d’un investissement finalement.  
  • Les coopérateur/trices participent bénévolement mais se répartissent les tâches du magasin à raison de quelques heures de travail mensuel (environ 3 heures selon les supermarchés). Ces tâches varient de la gestion en passant par la maintenance, la caisse, la mise en rayon, la réception des commandes. Et pas de panique, des procédures de fonctionnement existent pour toutes les tâches, chacun en est capable et contribue à la hauteur de ses talents. Sans compter que le mode de fonctionnement est démocratique avec une agora tous les deux mois environ.
  • Enfin le principe est bien sûr d’en être client et les gains varient selon la politique adoptée par le groupe complet par le biais d’une politique d’achat validée démocratiquement. En moyenne, vous pourrez compter sur 14 à 15% de réduction voire même 30% selon les produits et le cahier des charges décidés. Car le choix de la gamme de produits est qualitative pour privilégier les producteurs locaux et le prix ne rivalisera donc pas avec le hard discount. Pour vous donner un ordre d’idée : des lentilles biologiques vendues généralement 5,5€ / kg le sont à 3,60 € / kg et des bières initialement 2.60€ la bouteille sont vendues à 2,02€.

Qu’est-ce que ça peut vous apporter ?

– vous y retrouverez un système équitable et démocratique au sein d’un collectif solidaire

– vous serez autonome dans les choix des produits que vous souhaitez promouvoir et consommer conformément à une charte commune

– vous contribuerez à dynamiser une économie locale évidemment

A ce stade, le projet est 100% associatif et existe grâce à quelques coopérateurs de La Fourmilière habitant la Vallée. Vous trouverez ici quelques photos sur la page Facebook du Supermarché Coopératif pour partager l’expérience de la visite de la Fourmilière : https://www.facebook.com/Supermarché-Coopératif-et-Solidaire-de-la-Vallée-du-Gier-102739064509869/  => ne tardez pas à vous abonner !

Les priorités du moment sont la recherche d’une identité pour le projet (le nom du magasin quoi), la recherche de locaux dans la vallée et le début de collecte des principes qui serviront au montage de la future charte. Rejoignez-nous sur l’application Discord via le lien qui suit : https://discordapp.com/invite/YZgEDRW. Il s’agit d’une application permettant des échanges pour chaque lot du projet. La parole se veut complètement libre et constructive pour mener à bien ce projet.

Vous êtes convaincu par ce projet ? La première étape est de vous inscrire à une réunion publique et de compléter le formulaire http://idealiste.fr/coop. Aujourd’hui, ce sont plus de 115 personnes qui ont montré leur intérêt pour cette structure.

N’hésitez pas à partager car plus nous serons nombreux et plus le supermarché pourra être ouvert longtemps (compter une demi-douzaine d’heures d’ouverture par semaine par tranche de 200 coopérateurs/trices, à vos calculettes…).

Et si vous connaissez des locaux, n’hésitez pas à en faire part.

Les réunions d’informations continuent et nécessitent de trouver des salles gratuites. Si vous avez des entrées, faites-en part également !

Merci et à bientôt

Aurore Zabée & Arnaud Cavelier